Le contrôle technique doit être fait dans un centre de contrôle agréé. Que ce soit pour le premier contrôle ou la contre-visite, ce procédé est obligatoire pour les véhicules moins de 3,5 tonnes soumises aux conditions imposées par la loi.

Les centres de contrôle technique

En France, il existe plus de 6000 centres pour contrôler les véhicules, que les propriétaires ont le droit de contrôler leurs voitures dans l'une de ces centres, de même pour la contre-visite. Pourtant, certains véhicules nécessitent de matériels complémentaires pour être contrôlés d'où dans des centres spécialisés. Ainsi, plus de liberté est accordée aux conducteurs, car ils peuvent choisir un centre pour le contrôle et une autre pour la contre-visite, à condition que le procès verbal du premier contrôle indique les points à ré contrôlés. Les centres de contrôle doivent avoir l'agrément préfectoral, comme c'est le cas du controle technique clermont ferrand, après avoir démontré la possession des matériels indispensable aux contrôles, tout en ayant une organisation stricte et le respect des cahiers de charge préétablis. Pour apporter plus d'objectivité et de transparence, ces centres n'ont aucun rapport avec les commerces de véhicules ou de pièces détachées, mais aussi aux surveillées strictement par les réseaux de contrôles techniques.

Le prix d'un contrôle technique

La moyenne générale selon les statistiques est entre 35 à 100 euros selon les centres, avec une moyenne de 65 euros. Pourtant, ce tarif est flexible, et les centres peuvent l'adapter selon leur volonté afin d'attirer plus de clients. Cela dépend aussi des villes, car le contrôle technique à Pau coute 31,5 euros, tandis qu'à Les Sables coute 29,95 euros pour les low-cost. Le prix ne dépend pas de la qualité, mais plutôt de la flexibilité des centres pour avoir plus de clients. Il est à noter que ce prix diminue si on fait une réservation au préalable, et pour les anciens véhicules, il est fortement conseillé de prendre un forfait avec contre-visite.